Author

Le risque cardio vasculaire

Les maladies cardiovasculaires sont causées par des dépôts de graisses (cholestérol) sur les parois des artères. Ces dépôts finissent par gêner la circulation du sang qui alimente les organes comme le cerveau ou le cœur.

Le développement des maladies cardiovasculaires dépend de plusieurs facteurs de risque (ci dessous).

Le cumul de ces facteurs, augmente la probabilité de développer un jour une maladie cardiovasculaire.

Schema de l'interaction des facteurs de risque

Calcul du RISQUE CARDIO-VASCULAIRE

par le Rapport Taille/Hanche et l’Obésité abdominale (Tour de taille)

RISQUE CARDIO-VASCULAIRE Femme Homme

Rapport Taille/Hanche

Obésité abdominale

> 0,80

 > 88 cm

> 0,95

> 102 cm 

Facteurs de risque Cardio – Vasculaires

L’obésité

Si l’excès de graisse se situe au niveau de la taille et du ventre (obésité androïde), le risque cardiovasculaire est plus élevé que si les graisses se localisent plutôt en dessous de la ceinture (obésité gynoïde).

Le diabète

On parle de diabète lorsque la glycémie (le taux de sucre ou glucose dans le sang) est  supérieur à 1,26g/l à jeun. L’hyperglycémie risque d’endommager les parois des artères.

L’hypertension artérielle

La tension artérielle correspond à la pression exercée par le sang sur la paroi des artères. Par exemple 12/8 cm Hg :

  • 12 cm Hg (mercure) : mesure de la pression des artères quand le cœur se contracte.
    C’est la pression systolique.
  • 8 cm Hg (mercure) : mesure de la pression quand le cœur se relâche.
    C’est la pression diastolique.

On parle d’hypertension artérielle quand  la pression systolique est supérieure à 14/9. L’augmentation de la pression abîme les parois des artères, qui se bouchent ou de se fissurent.

Le cholestérol

Le mauvais cholestérol (cholestérol LDL) Le bon cholestérol  (cholestérol HDL). Une nourriture trop riche, l’obésité, le manque d’activité physique, l’augmentation du taux de mauvais cholestérol  fait  que des dépôts graisseux s’accumulent sur les parois des artères.

Le tabagisme

Il favorise le rétrécissement des artères, la formation de caillots et l’apparition de troubles du rythme cardiaque.

La sédentarité

On est sédentaire à moins de 30 minutes d’exercice physique par jour. Une demi-heure de marche par jour peut suffire à réduire le risque cardiovasculaire !